Noël en amoureux

Noël, chez moi, c'est pas une petite affaire. Six mois à l'avance, ma mère commence à me demander ce que j'aimerais comme cade...

Noël, chez moi, c'est pas une petite affaire.
Six mois à l'avance, ma mère commence à me demander ce que j'aimerais comme cadeaux.
Deux mois avant, les invitations sont lancées et on se penche sur le menu.
Une semaine avant, la cuisine ressemble déjà à un chantier et le salon semble sortir d'un magasine de déco. Sur la table basse, il y a toujours une boite de chocolats et des clémentines, des bougies parfumés, un thé chaud épicé. Un plaid lourd pour s'enrouler sur le canapé à côté du vieux chat qui ronronne. Un vrai conte de fin d'année.
Le 24, toute la famille est là, les oncles, les tantes, les cousins... une vingtaine de personnes autour d'une table parsemée de pignes de pain et de guirlandes rouges et, ça tombe bien, il y a à manger pour 40!
Sous l'arbre de Noël, il y a aussi eu du laisser-aller, le sapin est à peine visible derrière cette colline de cadeaux. Tout ce qu'on a pu mentionné comme nous manquant  durant le mois de décembre se retrouve là, joliment emballé. Une paire de chaussettes, un agenda, un pot de Nutella... (rappel à moi-même, ne plus jamais dire "faut que j'aille à monop', j'ai plus de Nut' " devant ma mère).
Les Noël en famille, chez papa-maman, c'est de la magie en barre. 

L'année dernière, j'ai pu initier mon chéri à nos tradition et il continue d'halluciner sur les quantités de nourriture qu'on a pu engloutir. L'année d'avant, c'était moi qui visitait belle-maman pour un non-noël (je ne juge pas, je ne juge pas...).


Et cette année, on reste à la maison. Tout seul avec chéri. Pas les moyens et pas de congés pour faire des centaines de kilomètres. Alors Noël, ça sera en tête en tête dans notre petit studio.
Je suis en transe depuis début décembre alors que mon chéri a strictement rien à foutre de Noël. Il a même accepté de renoncer à sa part du calendrier de l'avent sans que je n'ai trop à le supplier! Et je suis sure qu'il serait ravi si je lui proposais de passer prendre un double cheese au Drive pour le réveillon. Ambiance, ambiance...
Moi,j'ai déjà passé des heures sur le menu (verrine de panna cotta au curry, crevettes sautées et coulis de mangue épicé, mini feuilletés au chèvre, mini tartes tatin d'échalote et foie gras, millefeuilles au deux saumons, buche chocolat-caramel...), je compte bien décorer la table de chandelles rouges et d'étoiles argentées et peut-être même qu'il y aura "oh baby it's cold outside" en fond sonore. C'est bizarre mais j'ai un peu peur. Peur que ça ne soit pas assez. Pas rapport à mes habitudes de monomaniaque de Noël. J'ai aussi peur que ça soit trop et que je sois la seule à apprécier. Mais soyons sérieux, je vais me détendre, siroter une coupette de champagne (Une? Who am i kidding!), laisser faire la magie et passer une belle soirée de Noël avec mon amoureux. J'hésite encore la version jeux de société ou la version lingerie rouge mais finalement, j'ai hâte de passer un premier Noël avec mon amoureux. Et de trouver ensemble de nouvelles traditions rien qu'à nous deux!




Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  1. Haha je ris quand je lis ton article car ma mère me fait un caca nerveux que je ne vienne pas le 24 pour réveillonner...
    Je ne comprends pas pourquoi malheureusement.

    Bon réveillon à vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma mère évite la dépression grâce à une solution de son invention: mon frère travaillant à l'étranger et m'arrivant jamais à se libérer en fin d'année, on a pris l'habitude de faire un Noël Bis en petit comité, en janvier ou février! On ressort les guirlandes, on fait un super repas et on s'offre nos cadeaux. Les voisins doivent nous prendre pour des tarés! Mais finalement comme ça n'a rien de religieux pour nous et que c'est juste histoire de se retrouver, c'est plutôt marrant. Puis pouvoir acheter les cadeaux pendant les soldes, c'est bien aussi ;-)

      Supprimer
  2. Ah je suis comme toi, une mono-maniaque de Noël. J'adore Noël et je le dis à qui veut l'entendre, et ceux qui ne veulent pas, l'entendent aussi. Tant pis :)
    Moi aussi j'ai une grande famillle ( 35 a peu près). Depuis novembre, un Google drive ( tableau excel) tourne: qui amène quoi, qui dort où, les menus des repas.

    Ton repas a l'air délicieux et je te souhaite un bon reveillon en amoureux. :)

    RépondreSupprimer
  3. Aw!! Moi aussi je suis dans ton cas, je passe Noël pour la première fois en amoureux! Une première pour nous deux, pas les moyens non plus de rentrer.. Par contre c'est le contraire, c'est lui le manuac de Noël. Il a déjà prévu un repas de dingue, alors que moi le KFC ça me va ha ha! Mais l'émerveillement de mon copain est contagieux, donc ça peut marcher pour toi aussi , tu vas peut être convertir ton chéri :) Je croise les doigts pour toi - et pour moi ! - que Noël soit super cette année! Xx

    RépondreSupprimer