Comme au cinéma

"Ca n'arrive quand dans les films!" "Ils ont craqué les scénaristes..." "ZE-RO crédibilité!" Conf...

"Ca n'arrive quand dans les films!"
"Ils ont craqué les scénaristes..."
"ZE-RO crédibilité!"

Confortablement installé dans notre canapé, enroulé un plaid en alpaga jusqu'au menton et, si possible, une tablette de chocolat à la menthe à portée de main, on se dit que tout ça n'existe pas, ce n'est qu'un ramassis de conneries qui n'arrive qu'au cinéma. 
Les mauvais jours, il suffit d'un couple toujours amoureux -et heureux!- après 6 mois de relation pour nous faire soupirer. Les démonstrations de joie, sauter sur un canapé comme un Tom Cruise qui exulte, jeter une télé par la fenêtre à la moindre contrariété ou se mettre debout sur une table pour faire une demande en mariage, c'est pas franchement notre truc.
Mais finalement, c'est peut-être nous qui voyons les choses en (un peu) trop petit.
Peut-être qu'on peut être une star de cinéma, une drama queen, se payer le luxe d'une montée des marches même si c'est juste pour arriver au 3ème étage de notre appartement, sortir des coulisses, soulever le lourd rideau pour se faufiler sous les projecteurs, rien que pour une seconde. Même si ça ne nous ressemble pas de donner dans les éclats de voix.
Dérapage alcoolisé. Pétage de plomb incontrôlé. Moment de gloire où on lève la voix. Où on ose avec panache. Un "ça n'arrive qu'aux autres" qui nous arrive à nous. Un grand geste un peu stupide mais qu'on fait la tête haute en oubliant le ridicule.
Un de ces moments où on se retrouve à hurler sous une rame de métro, à la Marlon Brando.
Totalement improbable et surréaliste. Mais jouissif.
"Personne ne fait ça dans la vrai vie, c'est n'importe quoi!".
Personne ne fait ça et surtout pas moi.


Sauf, peut-être, les jours où j'ai osé:
-Courir pieds nus dans la rue, après un homme, en laissant la porte de l'appart grande ouverte.

-Embrasser un parfait inconnu au milieu d'une foule. (Que dis-je "embrasser", rouler un patin monumental qui se termine à bout de souffle, de la bave jusqu'aux yeux.)

-Faire un doucle fuck à mon patron.

-Sortir avec une rock star. (Une vraie de vraie! Même la personne qui n'y connait rien en musique, connait ses chansons à lui!)

-Asperger le visage d'un type un peu lourd avec mon verre de bière.
-Pleurer dans une cabine d'essayage et se faire reconforter par une vendeuse.

-Etre bourrée à Bruxelles, avoir une envie pressante, se faufiler dans une ruelle, s'installer entres deux poubelles, lever la tête... et voir que je fais pipi en face du Manneken pis.

-Raconter ça vie à un chauffeur de taxi et finir dans un resto minuscule, à Barbès, à manger des kebabs avec ses collègues taxis et alors que je suis habillée en princesse.

-Danser dans le dos d'un mec un peu raide pour se foutre de sa gueule. Le voir se retourner, se rendre compte que ce mec est Gad Elmaleh. Et continuer à danser.

-Traverser une ville, un flute de champagne à la main.

Des petits moments finalement anecdotiques mais qui font que, des fois, sous mon plaid en alpaga, je rigole toute seule en me disant "Pourquoi pas après tout!".
Et vous, c'était quoi votre dernier moment 16/9ème?

Vous pourriez aussi aimer

8 commentaires

  1. c'est qui la rock star??!!! ;)
    il a réagi comment Gad? ;)
    mon dernier moment 16/9ème?... ben là, tout de suite, je vois pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que ça l'a fait rire que je sois un peu perchée (à moins que je ne lui ai fait peur :-))
      Réfléchis, je suis sure qu'on en a tous!

      Supprimer
  2. J'aime cette facon de voir les choses et ca m'a fait penser a quelques 16/9eme moment auquels je n'ai accorde aucun credit avant cet article, Merci ! :)

    http://jaiecrit.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ça donne le sourire, même rien qu'une seconde, tant mieux! :-)

      Supprimer
  3. Waouh j'adore tes moments de films, ca me fait pareil parfois et j'adore!

    RépondreSupprimer
  4. J'adore !
    Je te fais partager mes petits moments dignes de films ...

    Courir pieds nus DANS LA NEIGE après un mec
    Entendre une déclaration d'amour par l'homme que j'aime, sous la lune, la nuit, sous les arbres qui perdent leurs feuilles (on passera l'épisode du mec qui finalement ne veut pas s'engager)

    Et.... en fait j'en ai pas d'autres qui me passent par la tête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah (désolée!) ce qui compte c'est que sur le moment c'était super romantique! :-)

      Dans la neige? T'es courageuse!

      Supprimer